de la Communication
Postes - Télécoms - Transports

Retour

Dossier de presse 2002

Photos du vernissage

 
 
 

DOSSIER DE PRESSE

TOMI UNGERER

 

 

 

EXPOSITION 2002

DU 29 MARS AU 3 NOVEMBRE

 

©, Tomi Ungerer, don de l’auteur

 

 

Musée d’histoire des P.T.T. d’Alsace

Château

&

Musée de la diligence

Ecuries seigneuriales

 

F 68340 RIQUEWIHR

Tél. 03 89 47 93 80

Fax 03 89 47 84 71

Web : www.shpta.com

e-mail : musee@shpta.com

 

« Qui inventera le fusil pour tirer des traits sur le passé ? »

(citation de Tomi Ungerer, extrait de Vracs).

 

TOMI UNGERER,

cartes postales et traits d’humour

 

Dessinateur infatigable, sculpteur, auteur d’une œuvre impressionnate, Tomi Ungerer utilise ses talents multiples dans des registres poétiques, l’imaginaire des enfants, la satire sociale, dans la dérision, dans l’érotisme… mais aussi dans la tendresse.

 

C’est un homme libre et peu conformiste qui milite pour les droits de l’Homme, Amnesty International… par le verbe mais aussi et surtout par le trait, inlassablement.

 

Empreint d’une double culture franco-allemande, il est allé vivre aux Etats-Unis et au Canada pour s’installer au bout du monde, sur une pointe de l’Irlande. De là, il rayonne et revient régulièrement en Alsace.

 

Il promène son regard sur le monde et le restitue avec un puissant humour graphique

 

  Haut

L’exposition

 

AU MUSEE D’HISTOIRE DES P.T.T. D’ALSACE

 

commence par la projection d’un film sur Tomi Ungerer « Un diable en paradis / Ein Teufel im Paradies » coproduit et aimablement mis à notre disposition par Arte et Picturial, avec sous-titrages en allemand.

 

Composée à partir du fonds de 6 000 pièces que Tomi Ungerer a léguées aux Musées de la Ville de Strasbourg et de prêts de collectionneurs passionnés, l’exposition propose une découverte de l’essentiel des cartes postales éditées à partir de ses dessins coloriés et montre son regard et son travail sur

 

1. l’imaginaire des enfants

extraits de ses livres pour enfants (« Jean de la lune », « Der Zauberlehrling »…)

 

2. le thème de la musique avec des créations pour les fêtes à son honneur

 

3. la tendresse

 

4. le bestiaire

 

5. Strasbourg, l’Alsace, l’entente Franco-Allemande et l’Europe

 

6. le timbre-poste, avec ses créations :

 

6.1.

- maquette originale du timbre émis pour la Croix Rouge Française en 1992,

- exemplaire du « bon à tirer »

- maquette du second projet, non retenu

- planche et carnet de timbres

 

6.2.

- maquette originale du timbre émis en décembre 2001 par le Conseil de l’Europe (avec 2 valeurs faciales)

- exemplaire du « bon à tirer »

- planches de timbres

(prêt du Musée de La Poste, Paris)

cartes postales, estampes et affiches sur les thèmes du facteur, de la Poste, du télégraphe…

 

7. le téléphone et internet

dessins originaux

 

8. les chats

- cartes postales et affiches pour « L’école des loisirs »

- estampes réalisées à partir de collages pour Visualia (dont un original)

- maquette au 1/200e de l’école maternelle construite en périphérie de Karlsruhe, d’après une esquisse tracée par Tomi Ungerer et réalisée en forme… de chat

« Vous avez eu, comme les chats, plusieurs existences » lui a exprimé Jack Lang, ministre de l’Education Nationale, en 2001.

 

9. la satire sociale

 

10. la confrérie Saint-Etienne en Alsace

 

11. Noël

 

12. les voyages… et son havre en Irlande.

 

L’EXPOSITION TOMI UNGERER

CONTINUE

AU MUSEE DE LA DILIGENCE

 

et présente des extraits de ses dessins parus dans l’album « Das grosse Liederbuch » et dans « Les trois brigands » dans lesquels apparaissent des diligences… revisitées par l’artiste.

 

  Haut

©, Tomi Ungerer, don de l’auteur

 

Installé dans les écuries seigneuriales ( XVIe s.) à Riquewihr, le Musée de la diligence présente une collection unique en France de diligences et malles-poste, depuis le XVIIIe s. jusqu’au début du XXe siècle. Uniformes, maquettes, peintures, faïences... Evocation des métiers de forgeron, de charron et de sellier.

 

La vie de Tomi Ungerer

 

1931

Jean-Thomas Ungerer, dit Tomi, naît à Strasbourg le 28 novembre, de Théodore, ingénieur, fabricant d'horloges astronomiques, artiste et historien, et d'Alice née Essler.

 

1935

Théodore Ungerer meurt. La famille déménage au Logelbach, à Colmar. Dans les années qui suivent, Tomi Ungerer commence à dessiner.

 

1939-45

Pendant l’annexion de l'Alsace  par l’Allemagne, il subit l'endoctrinement nazi dans son école de Colmar puis est confronté à l’interdiction de parler alsacien à l'école lorsque la langue française est rétablie. Il relate la période de la guerre dans A la guerre comme à la guerre paru en 1991.

 

 

 

1946-48

Tomi est éclaireur et relate dans des carnets les nombreux voyages qu'il fait en vélo à

travers la France.

 

1950-51

Il décide, après son échec à la deuxième partie du baccalauréat (dans un carnet

scolaire, son proviseur le juge "d'une originalité voulue perverse et subversive ”) de partir en stop pour le Cap-Nord; en Laponie, il traverse les lignes russes.

Ses dessins de l'époque sont influencés par le courant existentialiste.

 

1952-53

Il s'engage dans le corps des Méharistes en Algérie, mais après être tombé gravement malade, est réformé définitivement. En Octobre 1953, il entre à l'Ecole Municipale des Arts Décoratifs de Strasbourg. Il commence à cette époque à s'intéresser aux Etats-Unis en faisant la connaissance d’étudiants Fullbright et en fréquentant le Centre Culturel Américain à Strasbourg. Il se passionne pour la littérature américaine, la musique de jazz et les cartoonists du New Yorker.

 

 

 

1954-55

Il travaille pendant un an comme étalagiste ou dessinateur publicitaire pour des entreprises locales.

 

1956

Après avoir bourlingué dans divers pays d’Europe, il débarque à New York avec selon ses propos “ 60 dollars en poche et une cantine de dessins et de manuscrits ”. Il épouse Nancy White. Il réalise sa première campagne publicitaire pour les machines Burroughs.

 

1957

 

Il s’installe définitivement à New York. Son premier livre pour enfants,The Mellops go flying,  paraît chez "Harper and Row" et obtient le célèbre prix du "Spring Book  Festival". Tomi est cartoonist pour les revues Esquire, Life, Holiday, Harper’s Bazaar, The New York Times.

 

  Haut

 

 

1959

 

 

1960

 

 

1961

 

1962

 

1963

 

La médaille d’or de la Society of Illustrators lui est décernée. Il épouse Miriam Strandquest.

De leur union naîtra Phoebe.

 

Der schönste Tag qui marque le début de sa collaboration avec Diogenes Verlag, paraît en même temps qu’ Inside Marriage à New York.

 

Die Drei Räuber est son premier livre pour enfants à être publié en Europe.

 

Une retrospective de ses oeuvres est organisée à Berlin sous l’égide de Willy Brandt.

 

Il expose ses peintures satiriques à la galerie D’Arcy à New York.

 

1966

 

1967

 

 

 

1969

 

1970-71

The Party, dans lequel il critique la société new-yorkaise, paraît en 1966.

 

Il s'engage contre la ségrégation raciale et la guerre du Vietnam dans une virulente série d’affiches. A Montreal, il fonde avec deux amis, François Dallegret et Gordon Sheppard, une compagnie de films de cinéma et de télévision, Wild Oats.

 

Dans Fornicon, il s’attaque à mécanisation de la sexualité.

 

Il rencontre Yvonne Wright  à New York en 1970. Ils décident en 1971 de s'installer dans une ferme d'une presqu'île de la Nouvelle-Ecosse au Canada.

 

1972

 

Tomi réalise des dessins pour la campagne électorale du SPD, le parti de Willy Brandt.

 

1973

 

 

1974

 

Parution de No Kiss for Mother, un livre pour enfants autobiographique, chez Harper and Row.

 

Dernière parution avant vingt ans de silence dans le domaine de la littérature pour jeunesse d’Allumette (Diogenes Verlag).

 

1975

Tomi Ungerer fait une importante donation de son oeuvre et de sa collection de jouets aux Musées de Strasbourg qui lui consacrent une exposition rétrospective. Il illustre un recueil de chansons populaires allemandes, Das Grosse Liederbuch, son plus grand succès en librairie (Diogenes Verlag). 

 

1976

Tomi et Yvonne Ungerer s’installent en Irlande où naîtront Aria, Lukas et Pascal. Parution de Totempole (Diogenes Verlag) qui regroupe les dessins érotiques réalisés entre 1968 et 1975.

 

1979

 

Parution d'Abracadabra (Argos Press) qui regroupe les campagnes publicitaires réalisées en collaboration avec Robert Pütz en Allemagne, de Babylon, un livre de dessins satiriques, et de Politrics, un livre de dessins politiques (Diogenes Verlag).

 

 

1981

L'exposition organisée au Musée des Arts Décoratifs de Paris par François Mathey couronne 25 ans de carrière de Tomi Ungerer. Le Salon International de la Caricature de Montréal le désigne "cartoonist" mondial de l’année.

 

1983

Le prix Burckhart de la Fondation Goethe à Bâle lui est décerné. Heute hier, morgen fort et  Slow Agony (Diogenes Verlag) regroupent des dessins exécutés à l’époque du Canada.

Rigor Mortis est centré sur le thème de la mort.

 

1984

 

Les insignes de "Commandeur" dans l'Ordre des Arts et des Lettres lui sont remis.

Dans Tomi Ungerer’s Schwarzbuch (Stern), il s’engage contre le nucléaire.

 

1986

 

Après de fréquents séjours à Hambourg, il relate et dessine un reportage sur le milieu des prostituées dans Schutzengel der Hölle (Diogenes Verlag).

 

1987

Il est chargé de mission par Jack Lang pour les échanges culturels franco-allemands et fait  partie de la Commission Interministérielle franco-allemande présidée par André Bord.

 

1988

Il dessine les plans d'un monument érigé pour le Bimillénaire de Strasbourg, l'Aqueduc de Janus, qui a pour but de symboliser la culture double de la Ville.

 

 

 

1990

Une association pour favoriser les échanges culturels franco-allemands, la Kulturbank, est créée à Strasbourg à l'initiative de Tomi Ungerer. La Légion d'Honneur lui est remise à Paris. Les dessins d'Amnesty Animal (Schweitzer Tierschutz) exposés lors du Congrès Mondial de la Protection des Animaux à Bâle, témoignent de son engagement dans ce domaine.

 

1991

A l'occasion de ses 60 ans, le premier tome de ses souvenirs, A la guerre comme à la guerre, est publié. En novembre, Tomi Ungerer fait une seconde donation de ses oeuvres et de sa collection de jouets à la Ville de Strasbourg.

 

1992

Il est cité parmi les "500 World Leaders of Influence" par l'American Biographical Institute. Il participe à de nombreuses opérations humanitaires, en faveur de la Croix Rouge Française, contre le sida...

 

1993

L'Ordre du "Deutscher Bundesverdienstkreuz" lui est décerné pour son action dans le domaine des relations franco-allemandes.

1994

Un livre qui regroupe toute son oeuvre publicitaire paraît sous le titre de Poster (Diogenes Verlag).

1995

Le Grand Prix National des Arts Graphiques lui est décerné par le Ministère de la Culture français

 

1996

Un colloque  lui est consacré à la Bibliothèque Nationale de France.

 

1997

Publication de Flix, son premier livre pour enfants depuis 1974 (Diogenes Verlag). Il renoue avec les Etats-Unis avec la parution de Cats as Cats Can (Roberts Rinehart Publishers).

 

1998

Publication de Tremolo (Diogenes Verlag). Le Prix  Hans Christian Andersen (le Nobel du livre pour la jeunesse) lui est décerné pour l’ensemble de son œuvre dans ce domaine.     Une soirée thématique sur Arte lui est consacrée.

 

1999

Publication d'Otto, un livre pour enfants sur la question du nazisme et sur la guerre (Diogenes Verlag). Le Prix Européen de la Culture lui est décerné. Il conçoit le plan d'un jardin d'enfants en forme de chat pour la ville de Karlsruhe.

 

2000

Il dessine pour le parc d’attractions d’Europa-Park en Allemagne un labyrinthe des cents Européens.

 

2001

Les oeuvres de Tomi Ungerer sont exposées pour la première fois à Tokyo

 

 

LA PARTIE PERMANENTE DU MUSEE DES P.T.T. retrace 2000 ans d’histoire de la Poste et des Télécommunications plus particulièrement en Alsace avec une acquisition toute récente : une superbe collection de voitures automobiles aux couleurs de La Poste.

  Haut

 

 

UNE BORNE INTERNET « CyberpostE » est proposée aux visiteurs : surfer sur Internet est possible au musée...

 

 

 

 

NOUVEAUTES 2002 :

 

- un petit espace convivial vient d’être créé dans l’espace de la boutique… pour le plaisir du visiteur.

 

- Daniel Zenner (Gargantua) vous propose des voyages gastronomiques en diligence !

Contactez-le : 8, rue des Vosges 68570 Wintzfelden tél/fax : 03 89 47 61 06

e-mail : daniel.zenner@free.fr

 

 

 

BOUTIQUES - AGENCE POSTALE.

 

 

 

Cachet philatélique grand format illustré mis en service au Musée des P.T.T., dessin réalisé et offert par Tomi Ungerer,

mis en forme par Phil Umbdenstock :

 

 

  Haut

©, Tomi Ungerer, don de l’auteur

 

 

 

Cachet philatélique grand format illustré mis en service au Musée de la diligence., dessin réalisé par Tomi Ungerer,

mis en forme par Phil Umbdenstock :

 

 

 

 

 

© Tomi Ungerer, don de l’auteur

 

  Haut

 

 

Les prêteurs :

Bernard Blanck (viticulteur à Kientzheim), Marcel Blanck (viticulteur à Kientzheim) André Dennefeld (Président de la S.H.P.T.A)., Alain Metz (Président de Visualia Alsace), Laure Petit (Colmar), Sylvine Vargoz et Pascal Rabier (Musée de La Poste, Paris), Paul Troalen (Visualia Alsace), Thérèse Willer, Directrice de la Collection Tomi Ungerer (Les musées de Strasbourg),

 

Et ceux qui nous ont été d’une aide précieuse : 

Christian Klein (Pïcturial), Christian Meyer (Conseil de l’Europe), Philippe Muller (Arte), Robert Walter (Centre Culturel Franco-Allemand, Karlsruhe), Jean Willer, Président de l’Association Internationale des Amis de Tomi Ungerer, Jean-Claude Zieger (France 3 Alsace).

 

Nos partenaires :

Arte, le Conseil de l’Europe, les Dernières Nouvelles d’Alsace, le Groupe Garnier Ponsonnet-Vuillard, Kaysersberg Packaging, les Musées de Strasbourg, la Ville de Riquewihr, Passmusées, Picturial Saverne, La Poste.

 

Enfin et surtout, merci à Tomi Ungerer pour son accueil et sa générosité envers la Société d’Histoire de La Poste et de France Télécom en Alsace. Merci également à l’Association Internationale des Amis de Tomi Ungerer, à Strasbourg, pour leur contribution si aidante. Si nous avons été heureux de faire la connaissance de cet artiste né sur la terre alsacienne, nous sommes surtout heureux de donner l’occasion à nos visiteurs de le découvrir ou… de le redécouvrir !

 

 

Les deux musées sont

OUVERTS DU 29 MARS AU 3 NOVEMBRE 2002

de 10 à 12 et de 14 à 17.30 heures sauf le mardi.

 

 

TARIFS

 

Adulte : 3.00 €

(pour la visite d’un musée)

Billets pour les 2 musées :

Adulte :         5.00 €

Groupe :       4.50 €

Enfant :         2.50 €

Enfants / groupe : 1.50 €

Famille :        10.50 €

 

Groupes : supplément de 30.50 €

Pour un accueil commenté pour groupes en français, allemand, anglais et en alsacien.

 

Possibilité de billets jumelés, visites à prix forfaitaire pour les familles, ateliers pour groupes scolaires créés et animés par Madame Aline Hauck (F.O.L. Bas-Rhin).

 

 

 

 Haut

Contact : Musée d’histoire des P.T.T. d’Alsace

Musée de la diligence

F 68340 RIQUEWIHR

Tél. 03 89 47 93 80  Fax 03 89 47 84 71

e-mail : musee@shpta.com

web : http://www.shpta.com

 

e-mail

 

liens

 
 

© shpta 2003