de la Communication
Postes - Télécoms - Transports

Retour

Dossier de presse 2001

La lettre

dans tous ses états.

 

Une exposition…

            du 7 avril au 4 novembre 2001

au Musée d’histoire des P.T.T. d’Alsace et

au Musée de la diligence

à RIQUEWIHR (Haut-Rhin)

 

Dans tous ses états, certes, des plus ordinaires aux plus insolites, des plus aimables aux plus indiscrètes…

 

La lettre, échange entre deux sensibilités

 A cueillir dans le bouquet :

 Diderot qui sait dire à son amie Sophie Vollan « comme vous êtes je vous aime » ;

 Madame de Sévigné écrivant à son cousin Bussy Rabutin « je suis d’un bon naturel et cela fait que je vous aime ».

 

Saint-Exupéry, de Strasbourg où il vient d’être mobilisé, termine sa première lettre à sa mère

« au revoir maman chérie, je suis en somme assez content. Je vous embrasse comme je vous aime ».

 

La lettre du militaire séparé de sa famille :

« On est toujours heureux de recevoir des nouvelles au régiment, comme on s’y ennuie pas mal, ça distrait ».

Les lettres indiscrètes

Voyez ce que révèle seulement le nom des correspondants d’un parlementaire du XIXe siècle : Lamartine, Sadi Carnot, Clémenceau… Et aussi cette accumulation de lettres, factures, prospectus reçus pendant toute sa vie par un médecin et qui le peint indirectement.

 

Lettres d’amour, d’amis et d’enfants

Brûlantes et brutales, celles du jeune Bonaparte devenu amoureux fou d’une Joséphine « froide et folle de son corps », nous pouvons encore en entendre les accents (écoute sur borne-son).

 

La lettre et les arts

Prestigieuses représentations graphiques (peintures, gravures, dessins d’humour…). Papiers à lettres richement ornés. Travaux d’encadreurs-doreurs autour de la lettre.

 

Les lettres et leur destin

Celles que l’on conserve jaunissent, tombent en lambeaux après avoir été pliées et dépliées.

Celles que l’on a transportées ont été maltraitées, froissées, roussies, trempées d’eau.

Celles que le dépit, la rage font jeter au feu (borne son).

 

 Le mail-art ou l’art postal

Quand les artistes font voyager leurs travaux par La Poste : Marie Morel, Eni Looka…

 

Une borne Cyberposte, permet de recevoir et d’envoyer des messages électroniques par le réseau de l’Internet.

Et au delà du temps… ?

Mère Thérésa aurait-elle envoyé un e-mail à Jim Morisson ? un texte de Nathalie Blanck.

 

Le Musée de la diligence présente des documents originaux sur le voyage du Duc de Berry en Alsace, 1815, de même qu’une lettre d’Auguste Bartholdi envoyée à sa mère lors de son voyage en Italie, 1865.

 

Cette exposition a été réalisée grâce aux prêts suivants :

Collections publiques : Musée de La Poste, Paris - Bibliothèque Forney, Paris – Bibliothèque Humaniste, Sélestat - Bibliothèque du Sénat, Paris – Musée de l’Air, Le Bourget –Musée Japy, Beaucourt - Musée Lamartine, Mâcon – Musée de la Mode, Paris - Musée de La Poste, Paris - Bibliothèque Municipale Colmar – Musée Bartholdi, Colmar - Musée des Beaux-Arts, Mulhouse - Musée de l’Impression sur Etoffes, Mulhouse –Musées de Strasbourg.

Collections privées : Assoc. Les Amis d’Annette de Rathsamhausen, baronne de Gérando » -.Guy Dutau, Toulouse - Dopff au Moulin, Riquewihr – Franck Dreikaus - Albert Fillinger, Mulhouse – Christian Glohr, Riquewihr - Grandadam, Colmar – Bernard Huck, Colmar - Hugel André, Riquewihr – Pierre Laffont, Mâcon - Eric Le Bret, Riquewihr – Marlyse Loesch, Zimmerbach - Eni Looka - Eric Mayer, Benfeld – Marie Morel - M. Paillas-Preiss, Riquewihr– Philippe Perrin de Nesles, Riquewihr - Pierre Schwertzig, Colmar.

La Revue Icare, Paris.

Avec les fonds propres de la Société d’Histoire de La Poste et de France Télécom en Alsace.

 

Nos partenaires :

La Poste, les Dernières Nouvelles d’Alsace, Le Groupe Garnier Ponsonnet-Vuillard, la Miroiterie Vitrerie de la Plaine Sainte Croix en Plaine, la Ville de Riquewihr, Passmusées

 

 

En permanence :

q       2 000 ans de communications plus particulièrement en Alsace : gravures, peintures, mises en scènes, appareils dont certains en état de fonctionnement, uniformes…

q       Un ensemble unique en France de véhicules hippomobiles ayant servi au transport de voyageurs et du courrier (XVIIIe & XIXe siècles). Bornes interactives.

 

Horaires : de 10 à 12 et de 14 à 18 heures, sauf le mardi.

Contact :Musée d’histoire des P.T.T. d’Alsace

Musée de la diligence

F 68340 RIQUEWIHR

Tél. 03 89 47 93 80   Fax 03 89 47 84 71

e-mail : musee@shpta.com   web : http://www.shpta.com

Boutiques spécialisées, cadeaux, timbres et philatélie,

cachets spéciaux :

 

au Musée des P.T.T.

au Musée de la diligence

 
haut
 

e-mail

liens

 

©shpta 2003